• 1
    Départ des bouillouses au matin, le pic peric émerge de la nuit.
  • 2
    Je m'élève rapidement sur le sentier de plus en plus raviné,
  • 3
    J'arrive vers l'étang del viver,
  • 4
    que je longe puis dépasse.
  • 5
    ourlé par le vent du matin, qui s'éveille..
  • 6
    Plus loin, c'est l'étang de la comasse, déjà plus vaste,
  • 7
  • 8
    Plus loin, alors que la forêt à disparue, l'étang de vallel..
  • 9
    Je laisse les étangs de trebens et de sobirans en contrebas à droite. J'ai dépassé la bifurcation vers le sentier du tour des lacs..
  • 10
    Le dernier étang sous le carlit. Les choes sérieuses commencent
  • 11
    Le sommet au fond. C'est long.
  • 12
  • 13
    La pente se fait plus rude
  • 14
    Dans les éboulis, je rencontre un troupeau d'isards, qui se laissent prendre en photo. Ils savent qu'ils sont trop loin. A cette heure là, ils n'ont pas encore été dérangés par la foule..
  • 15
    Me voilà à l'étang sous le carlit, à 2598m, qui n'aura pas entièrement dégelé cette année.
  • 16
    Le sentier grimpe sur l'épaule du carlit. De là, on peut voir le chapelet des lacs du site des bouillouses..
  • 17
    La fin est difficile, il y a de nombreux passages, je perds les balises rouges, assez discrètes, et je monte directement vers le sommet sans passer par le col. Du sommet, j'aperçois, très loin en contrebas, l'étang de lanoux où je dois passer.
  • 18
    Avant de descendre, je m'attarde un peu sommet. Je suis seul, ce qui est assez rare sur ce sommet, hyper fréquenté. Autant en profiter.
  • 19
    Je rejoins le col entre les deux carlit, pour prendre une sente raide qui descend vers le lanoux en lacets serrés. Au début, la pente est raide et l'adhérence limite..
  • 20
    Non loin de l'étang des forats, vers 2457m, la pente devient moins raide. Je peux à nouveau marcher vite.
  • 21
    Nous sommes déjà en dessous du sommet
  • 22
    Aux abords de l'étang de lanoux, il fait plus beau.Je retrouve le gr du tour du carlit. Je m'essaie à courir, le sentier étant plus roulant. Pour éviter les barres rocheuses au bord de l'étang, le sentier impose une petite remontée.
  • 23
    Au bout de l'étang, de lanoux, j'atteins la cabane de rouzet. Là, je retrouve le gr10 et j'amorce la remontée vers la porteille de la grave, à 2426m, par un large sentier un peu raviné.
  • 24
    De l'autre côté de la porteille, le sentier descend assez rapidement vers l'estanyol, à 2297m d'altitude..
  • 25
  • 26
    La suite est assez longue, plus de 6kms avant d'atteindre le barrage des bouillouses..
  • 27
    Le sentier, large, évite des zones marécageuses assez nombreuses. Je croise un randonneur qui fait le gr10 jusqu'à banyuls.
  • 28
    J'atteins enfin le lac des bouillouses, fréquenté par de nombreux randonneurs ou plus simplement par des familles qui viennent ici pique niquer. Nous sommes le 26 octobre et le parking est bondé comme en plein été lorsque je le rejoins.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
Total Length: 0Max Elevation: 0Min Elevation: 0