pic de campbiel

01
Localisation : Vallée d'aure, Hautes Pyrénées époque : début de l'été à octobre Durée: 6 heures selon le topo de VERON. Difficulté: montée raide finale et éboulis Dénivelé: 1300 m Accès: lannemezan, arreau, route du cap de long, se garer dans un virage avant le barrage de cap de long vers des ruines Cartographie:IGN/Randonnées pyrénéennes (1/50 000): Bigorre
05
Pont sur le ruisseau d'Estaragne, à 2 079 m sous le barrage de cap de long, ruines.
06
Utiliser le petit sentier qui remonte le vallon d'Estaragne, rive gauche du ruisseau, en direction du Sud. Confluent de ruisseau, 2 192 m. 'élever Sud-S.O., dans l'herbe. 2 275 m, traverser un ruisseau et poursuivre l'ascension, dans l'herbe, S.O par la sente bien nette et cairnée
07
A 2 400 m on atteint le rebord inférieur d'une grande cuvette Monter vers l'Ouest, en direction du col d'Estaragne bien visible.
08
Ne pas aller au col mais s'élever directement vers la gauche (Sud-S.O.) en direction du Pic d'Estaragne.
09
Pic d'Estaragne 3 006 m. Descendre vers l'Ouest, une sente bien nette. Col 2 922 m. Suivre à flanc, vers l'Ouest, dans les éboulis fins,
010
une autre sente d'abord proche de l'horizontale qui pousse ensuite à gauche, grimpe vers la crête N.E. du Campbieil que l'on atteint vers 3 065 m. La suivre, on trouve une bonne sente, bien raide,dans les éboulis fins. Sommet.
011
012
Pour descendre emprunter la voie dite normale qui descend au lac de cap de long en 2 h 00 parfois dans les éboulis pénibles .
02
03
Suivre la sente assez nette et cairnée en laissant le gourg de cap de long assez loin à gauche. .
04
Une fois au lac de cap de long l'itinéraire passe dans des gros éboulis parfois pénibles. On rejoint le point de départ en longeant le lac.